AccueilPartenairesAdressesAuteur
Bilan et Conséquences
1) Bilan

Le bilan est extrêmement considérable:
-Bilan humain: mondial: 9 200 000 morts; français: 1 400 000 morts; beaucoup de mutilés et d'invalides. Création de classes creuses.                       
-Bilan matériel: il est impressionnant. Des régions entières sont dévastées (Russie, Pologne, Nord-Est de la France; de nombreux bâtiments et usines sont détruites.



La Cathédrale de Lille en 1914


La Cathédrale de Lille en 1919

-Bilan économique: La plupart des pays belligérants sont ruinés et endettés. Les réserves d'or sont épuisées. On assiste à une inflation.

2) Conséquences

        Une conférence de paix entre les 4
principaux pays vainqueurs se déroule à Paris en 1919: la France, avec Georges CLEMANCEAU, premier ministre français; le Royaume-Uni, avec David LLOYD GEORGE, premier ministre anglais; les Etats-Unis, avec Woodrow WILSON, président américain; l'Italie, avec Vittorio Emanuele ORLANDO, président italien du conseil des ministres.

© Roger-Viollet
De gauche à droite : V.E. Orlando (Premier Ministre d'ITALIE) - D. Lloyd George (Premier Ministre du ROYAUME-UNI)- G. Clémenceau (Président du Conseil de FRANCE)- W. Wilson (Président des ETATS-UNIS)
Le traité de Versailles

        Clémenceau et Orlando veulent faire payer très cher la guerre aux allemands pour les décourager de recommencer. Wilson et Lloyd George préféreraient passer l'éponge et désarmer tout le monde pour ne pas accabler l'Allemagne et éviter une autre guerre.
       
    Wilson propose 14 points à faire respecter:

1/ Suppression de la diplomatie secrète
2/ Liberté de navigation sur les mers
3/ Suppression des barrières économiques
4/ Limitation des armements
5/ Tenir compte des intérêts des populations lors des revendications coloniales
6/ Évacuation du territoire russe
7/ Rétablissement de la Belgique
8/ Retour de l’Alsace-Lorraine à la France
9/ Fixation des frontières italiennes en tenant compte du principe des nationalités
10/ Autonomie des peuples d’Autriche-Hongrie
11/ Libre accès à la mer pour la Serbie
12/ Ouverture des détroits de navigation
13/ Création et indépendance, avec accès à la mer, de la Pologne
14/ Création d’une Société des Nations
© Roger-Viollet
Un conseil de la Société des Nations

        Plusieurs traités de paix sont conclus dont le plus important, entre la France et l'Allemagne, est signé à Versailles (28 juin 1919). Il est très sévère envers l'Allemagne, Clémenceau n'ayant que peu écouté les 14 points de Wilson. Le Traité de Versailles contient 440 articles.
 
Il règle le sort territorial, économique et financier de l'Allemagne. Il est signé au même endroit où l'empire allemand avait été proclamé en 1871 et règle le sort des possessions allemandes. Il crée la Société des Nations demandée par Wilson (U.S.A)

Il fait apparaître de nouveaux pays: l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Yougoslavie, la Finlande, l'Autriche, la Hongrie, la Tchécoslovaquie, la Pologne et la Turquie. Les Empires allemands, austro-hongrois, russes et ottomans disparaissent
 
Il restitue l'Alsace-Lorraine à la France (annexée à l'empire allemand depuis 1871) ;
Il confie la Sarre à l'administration de la SDN pour 15 ans ;
Il restitue les cantons de Laurent et Malmené à la Belgique ;


Les Allemands ne sont plus réunis selon le principe des nationalités: leur pays et divisé en deux par le couloir de Dantzig créé pour que les polonais aient un accès à la mer Baltique et les Sudètes, peuple Allemand se retrouvent en Tchécoslovaquie.

L'Allemagne doit renoncer à ses colonies:
En Afrique: Sud-Ouest africain, Est-Afrique, Togo et Cameroun ;
En Asie: Shandong.

En tout, l'Allemagne perd 1/7 de son territoire et 10% de sa population. Aux clauses territoriales s'ajoutent des clauses économiques et financières. L'Allemagne est considérée comme seule responsable de la guerre. Elle doit payer 34 Milliards de Marks or aux pays vainqueurs pour la reconstruction.

Furieux, les Allemands qualifient ce Traîté de "Dicktat"

Extraits du Traité de Versailles :

Art. 42 " il est interdit à l'Allemagne de construire des fortifications, soit sur la rive gauche du Rhin, soit sur la rive droite, à l'ouest d'une ligne tracée à 50 kilomètres à l'est de ce fleuve ".
Art. 43 " sont interdits (...) l'entretien et le rassemblement de forces armées.
Art. 119 " L'Allemagne renonce (...) à tous ses droits et titres sur toutes ses possessions d'outre-mer ".
Art. 231: " Les gouvernements alliés et associés déclarent et l'Allemagne reconnaît que l'Allemagne et ses alliés sont responsables, pour les avoir causés, de toutes pertes et de tous les dommages subis par les gouvernements Alliés et leurs nationaux en conséquence de la guerre qui leur a été imposée par l'agression de l'Allemagne et de ses alliés. "

© www.his.fr.fm
L'Europe en 1919, après le Traité de Versailles